• image01
  • image02
  • image03
  • image04

Pèlerinages & Circuits – Le sens du pèlerinage

Le Pèlerinage ramène à la condition de l’homme qui aime décrire sa propre existence comme un cheminement. De sa naissance à sa mort, chacun est dans la condition, toute particulière, d’homo viator (« Homme Pèlerin »).

Les Saintes Ecritures rappellent à maintes reprises la valeur de se mettre en route pour parvenir aux lieux saints. Jésus se rend ainsi à Jérusalem avec ses parents pour manifester son obéissance à la Loi (Lc 2,41S). L’annonce par Jésus de la ruine du Temple (Mc 13) mais, plus encore, la résurrection du Christ centrent désormais le culte de ses fidèles sur sa personne glorifiée, devenue le nouveau Temple, préféré à tous autres lieux terrestres (Jn 2,19-21).

Le sanctuaire vers lequel chaque chrétien aspire à se diriger doit devenir par excellence « la tente de la rencontre », comme la Bible appelle le Tabernacle de l’Alliance (Ex 27,21 ; 21-23). Ce pèlerinage a pour but et destination des réalités spirituelles : la montagne de Sion, la Jérusalem céleste, l’assemblée des premiers-nés qui sont inscrits dans les cieux (He 12,22s) et un Temple qui n’est autre que le Seigneur lui-même (Ap 21,22-26).

Le pèlerinage est aussi la voie pour entrer dans le Tabernacle de l’Alliance avec Marie, la Mère du Seigneur. Marie, est « celle qui avance dans le pèlerinage de la foi » (Encyclique de Jean-Paul II, Redemptoris  Mater, 25), devenant l’« Étoile de l’évangélisation »  sur le chemin de toute l’Église. Les grands sanctuaires marials (comme Guadaloupe, Lourdes, Fatima, Lorette, Czestochowa, …) constituent assurément des lieux privilégiés pour rencontrer son Fils qu’elle nous donne.